Site pilote des gravières

Les gravières de la moyenne vallée de l'Hérault

De nombreux sites d’extractions de matériaux alluvionnaires appelés communément « gravières » criblent les terrasses alluviales du fleuve.
Si elles font aujourd'hui l’objet de remises en état, on constate que beaucoup de gravières deviennent souvent, après exploitation, des zones délaissées faisant l’objet d’activités sociales et économiques minimes et disparates. Le mitage de cet espace et le manque de cohérence entre les projets de réaménagements amplifient ce phénomène. De plus, ce fait est aggravé par l’existence de nombreuses gravières abandonnées en l’état.
Certains sites révèlent de forts potentiels, dont les enjeux écologiques, sociaux et économiques devraient être appréhendés de façon équilibrée. Malheureusement, les dégradations diverses (dépôts sauvages de déchets, développement d’espèces envahissantes) ainsi que l’absence de gestion écologique et de mise en valeur diminuent ce potentiel.

Un site pilote

En 1999, sur l’initiative de la commune de Gignac et de l’association « les Ecologistes de l’Euzière », une réflexion a été engagée et des actions concrètes ont été réalisées pour redonner vie à ces territoires dégradés : reconversion d’un site orphelin en « site pilote », campagne d’animations auprès de la population locale, création d’un comité de pilotage…
Sur cette base, dès 2002,  Demain la Terre ! s'est engagé sur ce projet et s'est vu confiée par la commune de Gignac - propriétaire du lieu -  l’animation, la coordination et la gestion du « site pilote des gravières », ainsi que l’animation du comité de pilotage.

Aménager pour accueillir les publics

Situé au sud de la commune de Gignac, à 500 mètres en rive gauche du fleuve Hérault, le site pilote d’environ 1 hectare est au cœur des gravières de la moyenne vallée de l'Hérault. Ancienne gravière abandonnée dans les années 1970 sans remise en état, elle a depuis été recolonisée spontanément par la végétation.

Ce terrain permet de découvrir sur un espace restreint différents ecosystèmes :mares temporaires,mares permanentes, étang, espace boisé, pelouse sèche,micro-falaises.
On y observe une faune riche et variée, avec différentes espèces d'insectes aquatiques, d'amphibiens et d'oiseaux.

Identifié pour ses enjeux importants (reconstitution d’un milieu humide riche jouxtant une décharge publique), le site pilote a vocation de site d’accueil pédagogique et doit servir d’exemple de réhabilitation de gravières.
Il doit également contribuer à la réappropriation de ces espaces déshérités par la découverte de ses richesses patrimoniales.

Demain la Terre! s'est chargée de coordonner les actions d'animation, d'entretien et d'aménagement pédagogique, ainsi que du suivi.

Les aménagements et l'entetien du site ont fait l'objet de chantiers menés avec des jeunes bénévoles internationaux, des volontaires locaux, des groupes en formation.
Ces travaux servent aussi de supports à des activités d'insertion.

Parking, accès sécurisé, sentiers et panneaux d'interprétation, aménagements de différents micro-écosystèmes offrent aux visiteurs la possibilité de découvrir les milieux, la faune et la flore abrités dans certaines gravières.
Le site-pilote est un point de départ idéal pour partir découvrir les gravières aux alentours dont certaines sont encore exploitées.

Différentes activités peuvent être menées sur le site et à proximité

  • balade autour du site pilote pour identifier les différents types de reconversion (vigne, peupleraie, friche, plan d’eau...)
  • observation de ces paysages façonnés par l’homme,
  • recherche de certaines espèces : écouter les grenouilles, guetter le guêpier d‘Europe
  • pêche des invertébrés de la mare (au printemps) ;
  • herbier des gravières, traces et indices ;
  • atelier géologie.

Les objectifs d'une visite au sein des gravières sont multiples :

  • Aborder concrètement les enjeux d'un développement durable à travers une activité économique locale, des impact sociaux et environnementaux.
  • Faire connaître les gravières de la moyenne Vallée de l’Hérault
  • Découvrir la diversité écologique abritée dans certaines gravières
  • Comprendre l'exploitation des gravières, de l'autorisation d'exploitation au réaménagement
  • Aborder la formation des terrasses alluviales à travers l'exploitation des granulats
  • observer des èspeces faunistiques et floristiques, locales ou exotiques, qui peuplent les gravières : guepiers d'Europe, utriculaires, odonates, amphibiens, tortues (trachemys)

Un devenir à préciser

Ce site étant situé dans le périmètre du projet d'Ecoparc (zone d'activité économique de 60 ha au sud de Gignac), le devenir de ce site faisait l'objet d'interrogation. Son entretien a été limité au strict minimum afin de maintenir le site accessible dans l'attente de la requalification de cet espace en fonction des aménagements alentours.
Ce projet d'Ecoparc ayant été abandonné, le devenir des espaces alentours est en cours d'étude par l'intercommunalité.

Demain la Terre! n'a plus en charge la gestion du site pilote mais elle organise encore ponctuellement des actions d’entretien et d’aménagement du site.

Vers une reconversion durable des gravières

Sur la base de l'expérience mené sur le site pilote, un projet de reconversion durable des gravières de l’échelle du territoire de la moyenne vallée a été piloté par Demain la Terre! de 2004 à 2010.

La finalité de ce projet était de favoriser la reconversion durable des gravières du territoire de la moyenne vallée l’Hérault, basée sur l’implication des acteurs locaux.
Demain la Terre! a engagé des actions visant à :
- Faciliter l’implication des acteurs locaux, par la réalisation d’actions de sensibilisation, de concertation et de médiation
- Elaborer un Schéma Global de Reconversion et de Gestion des Gravières

Un inventaire des gravières de la moyenne vallée de l'Hérault a été réalisé et sert encore de référence aujourd'hui.

L'exposition Grain de sable, réalisée en 2009 dans le cadre de ce projet, est mise à disposition des organismes qui souhaitent l'utiliser.